CINéMA & THéâTRE  |     LIVRES  |     MUSIQUE   |     ARTS  |    

Tourisme : la mise en place d’un guichet unique

Par JDB source adiac-congo.com - 18/07/2016

Le ministre du Tourisme et des loisirs, l’a annoncé dans son adresse aux différents responsables administratifs du département de Brazzaville, le samedi 16 juillet

 

Le but de ce guichet est de participer de façon significative au PIB du Congo à l’horizon de ce quinquennat. Arlette Soudan-Nonault, ministre du Tourisme et des loisirs, l’a annoncé dans son adresse aux différents responsables administratifs du département de Brazzaville, le samedi 16 juillet, à l’hôtel de la préfecture.
Cette rencontre intervient après la visite de travail dans le Niari ainsi que la rencontre avec les opérateurs économiques du secteur de l’hôtellerie du tourisme et des loisirs de Brazzaville.

D’entrée de jeu, Arlette Soudan-Nonault, a fait savoir à ses interlocuteurs que le tourisme et les loisirs ne peuvent pas se développer sans la participation des autres départements. C’est ce caractère transversal qui a motivé la rencontre avec les responsables administratifs de Brazzaville. Objectif : mieux appréhender les principaux axes d’activités du ministère du Tourisme et des loisirs.

Au cours des cinq prochaines années, le gouvernement, à travers le ministère du Tourisme et des loisirs envisage de mettre en place et de dérouler, de façon soutenue et durable, des politiques ambitieuses dans ces deux secteurs, une manière de participer de façon significative au PIB national.

En effet, le développement des partenariats technico-financiers (Etat-privés) et l’implication de la coopération internationale, dans le cadre de l’approche participative, demeurent les facteurs de base à la portée du gouvernement pour, à la fois, une meilleure exploitation des infrastructures touristiques et de loisirs publics par les opérateurs de tout type d’entreprises et une meilleure offre d’emplois, particulièrement pour les jeunes, ainsi qu’une amélioration substantielle de la contribution de ces deux secteurs au renforcement du portefeuille public, avec pour objectif ambitieux d’atteindre10% du PIB en l’an 2021.

Par ailleurs, pour poser les bases du développement du tourisme et des loisirs, ce ministère a décidé de mettre en place, le plus rapidement possible un guichet unique des systèmes du tourisme, de l’hôtellerie et des loisirs, avec à la clé la création d’une direction des systèmes d’information et de communication en son sein ; un mécanisme d’accompagnement technique et financier des initiatives privées de petite taille, particulièrement, dans les domaines du tourisme et des loisirs ; un pôle de communication et de marketing dédié au tourisme, aux loisirs et à la promotion de la destination Congo, ponctué par l’installation de bureaux d’informations touristiques aux portes d’entrée du pays et par l’installation des sites internet du ministère et de l’office du tourisme.

 


© Droits réservés
Concernant particulièrement le secteur du tourisme, l’action du gouvernement va se focaliser sur la mise en œuvre de la politique de développement durable de l’industrie touristique récemment adoptée et dont le schéma directeur est en voie d’être appliquée.

Les atouts du secteur touristique congolais

Parmi les atouts, la ministre Nonault a relevé la richesse et la diversité des sites soutenus par leurs potentiels naturels et culturels, la renommée de certains d’entre eux, la densité et la diversité de la forêt équatoriale, l’envergure du Fleuve Congo ; l’hospitalité des populations environnantes ; l’existence de plusieurs infrastructures de base attenantes aux sites ; l’implication progressive des investisseurs étrangers dans les domaines de l’hôtellerie et de la restauration ; la perception du tourisme comme moyen de lutte contre l’exode rural par la création d’emplois et le développement d’activités dérivées ; la position de carrefour dans la sous-région Afrique centrale.

Toutefois, a-t-elle reconnu, le secteur ne manque pas de faiblesses, allusion faite entre autres à l’inefficacité des prestations des acteurs du secteur due à l’inorganisation, au manque de professionnalisme et à la méconnaissance des sites.

Dans le cadre de sa politique de renouveau, Arlette Soudan Nonault a reparti le territoire national en trois zones de développement touristique, à savoir : la zone nord ; la zone sud et la zone de Brazzaville avec ses environs.

La maîtrise du secteur des loisirs est une autre des obligations qui s’imposent au département, a indiqué la ministre, rassurant que les moyens seront mis en œuvre pour déclencher une politique attrayante.
 
MOTS CLES :  Guichet Unique   Tourisme   Congo 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Fima : la 5e édition aura lieu en mars
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBRAZZA.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués