CINéMA & THéâTRE  |     LIVRES  |     MUSIQUE   |     ARTS  |    

« Terre battue » et « Chants du cœur », deux ouvrages dédicacés par Destinée Doukaga

Par Journaldebrazza.com source adiac-congo.com - 14/07/2016

Dédicacés le vendredi dernier à l’hôtel Olympic palace de Brazzaville, ces deux ouvrages ont été publiés respectivement à l’édition Panthéon pour « Terre battue », et L’Harmattan pour « Chants du cœur

 

Le premier est un roman de 120 pages paru le 07 mai 2015. « Terre battue », puisque c’est de ce roman qu’il s’agit, parle du quartier Lékoulèbary, un quartier populaire d’Afrique profonde rythmé par d’incessants mouvements politiques, où tribus et valeurs se confondent dramatiquement dans un décor de misère.

Indiciblement, le vice est devenu le guide privilégié de pensée et de conscience de ses habitants. C’est dans cet univers malsain que Melama essaie de survivre en s’accommodant à un monde où le commun des mortels a balayé l’éthique pour asseoir la corruption légalisée.

Par ce récit satirique, l’auteur invite le public lecteur à sortir de sa position d’observateur pour s’investir dans le développement culturel, économique, social et politique des sociétés actuelles qui doivent se bâtir ensemble. L’auteur de « Terre battue », Destinée Doukaga, interpelle le politique pour une prise de conscience nationale.

Et « Chants du cœur » …

Destinée Doukaga ne s’est pas seulement arrêtée à son premier roman « Terre battue », elle a également publié un recueil de poèmes intitulé « Chants du cœur ». Celui-ci a été également dédicacé le vendredi dernier à Brazzaville. Les « Chants du cœur » de Destinée Doukaga donnent à voir une femme qui a résolument pris le parti de la parole ; parole pour remercier ; parole pour dénoncer ; parole pour appréhender le monde ; parole pour combler le manque ; parole pour dire l’amour, et en premier l’amour de la terre natale.

En effet, il est des choses que l’on ne saurait évoquer qu’avec un refrain, dans un élan de don de soi, pour en extraire l’essence d’un chant lyrique qui vibre et ravive l’esprit. Ces choses, mélodies du cœur qui touchent l’âme et l’apprivoisent à leurs mesures. Ces choses, couleur d’amour, qui viennent de trempes, pour en offrir le suc à une mère ; à l’étranger ou simplement pour énoncer son attachement à un idéal d’engagement citoyen ou politique en faveur d’une nation, la sienne. Ces choses de l’âme qui expriment l’adhésion à la promotion des valeurs d’équité, de paix et de tolérance mutuelle, bases de l’espérance et de la félicité collective. Ces choses, ivresses de l’esprit, chansons du cœur qui témoignent de la loyauté à une cause. Tels sont les mots qui résument ce recueil de poèmes.

 


© Droits réservés
Répondant aux questions au cours de cette cérémonie modérée par le professeur Jean Luc Aka Evy, sous les regards des analystes et commentateurs, Ramsès Bongolo et Pierre Ntsemou, Destinée Doukaga, n’a pas voulu parler à la place de l’auteur. « Chacun se fera sa propre opinion après étude. Ce que je peux dire c’est Lékoulèbary, qui est un lieu quelconque situé un peu partout en Afrique… C’est plus une interpellation et non une condamnation.

Que chacun essaie de se revisiter, parce que le développement n’est pas l’affaire d’une personne, mais l’affaire de tous. Il faut que chacun essaie d’y mettre du sien. Par exemple en ce qui concerne ce professeur de mathématiques qui distribuait des notes en fonction des accointances avec ses élèves ou en influençant d’autres ou encore en harcelant ses élèves de sexe opposé. Ceux qui se retrouveront dans ce genre de pratique, certainement comprendront que ce ne sont pas de bonnes pratiques, il faudra mettre un terme à cela »
.

Avant d’ajouter que lorsqu’elle a écrit son roman, elle n’avait pas l’esprit du chef de l’Etat qui déjà était en train de penser à la nouvelle société qui devrait rompre avec toutes les pratiques déviantes qu'il a observées dans la société. [i « C’est comme si j’étais dans son esprit. Donc « Terre battue »], c’est un peu comme l’exigence de la nouvelle République ; quelle coïncidence ! »
Le livre « Terre battue » est vendu à 12,80 € et le recueil de poèmes « Chants du cœur » à 14.50 €.

Née le 8 octobre 1983 à Dolisie au Congo-Brazzaville, engagée dans la vie publique notamment en faveur de la promotion de l’éducation des jeunes filles avec le forum For African women educationnists (Fawe-Congo) depuis 2008, Destinée Doukaga est aviatrice de profession dans l’aviation civile. L’écriture est une passion par laquelle elle se découvre depuis ses années de lycée.
 
MOTS CLES :  Terre Battue   Chants Coeur   Destinée Doukage   Ouvrage 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Agenda - événements

Festival tuSeo 10e édition
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBRAZZA.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués