SUCCESS STORIES   |     DIASPORA   |     JEUNES TALENTS  |    

Dieudonné Mpouki-Moussouki, au tribunal de commerce de Paris

Par adiac-congo.com - 23/06/2016

Ce congolais est le nouveau vice-président du Groupement d'Intérêt Économique Infogreffe

 

Depuis l’année 2012, vous travaillez en qualité de greffier associé du tribunal de commerce de Paris. Que vous apporte votre élection du 17 juin dernier par vos collègues ?

En 2012, j’ai été nommé greffier associé par le ministre de la justice, Garde des sceaux. Grâce à cette nomination, je devenais délégataire de l’autorité publique comme tous les greffiers de tribunaux de commerce qui sont des officiers publics et ministériels, soit une reconnaissance de la qualification professionnelle par les pouvoirs publics. Le 17 juin dernier a eu lieu l’élection des administrateurs, du président et du vice-président du Groupement d’Intérêt Economique Infogreffe par l’ensemble des 134 greffes des tribunaux de commerce de France. Ici, il s’agit de la reconnaissance du travail accompli depuis de nombreuses années au sein de notre profession. Personnellement, cette élection me responsabilise pour les actions que je serai amené à faire dans le cadre de mes nouvelles fonctions pendant trois ans.

Comment expliquez-vous cette distinction à votre égard ?

Je pense que mes consœurs et confrères ont témoigné à mon égard de la confiance et de la reconnaissance pour le travail accompli depuis vingt ans au sein de la profession, en qualité de salarié, de responsable du service juridique du greffe de tribunal de commerce de Paris puis, depuis 14 ans, en tant que greffier associé. J’ai notamment participé à la démarche qualité du greffe, au développement de la dématérialisation des formalités en ligne, à la rédaction et à la mise en place du Guide des formalités du registre du commerce et des sociétés, à la mise en œuvre du Guichet unique des entreprises décidée par les pouvoirs publics, et suis membre de plusieurs commissions du Conseil National des Greffiers de Tribunaux de commerce.

 


© Droits réservés
Notre profession est à un tournant et Infogreffe, notre GIE créé il y a trente ans, est plus que jamais mobilisé, non seulement pour offrir de plus en plus d’outils modernes aux entreprises pour accéder à l’information légale certifiée par les greffiers, mais aussi pour les accompagner dans cette nouvelle ère numérique, grâce notamment à « Datainfogreffe ». Pour mémoire, Infogreffe c’est la diffusion de l’information légale d’environ 4 millions d’entreprises immatriculées au registre du commerce et des sociétés en France et 100 000 mises à jour quotidiennes au RCS et diffusées instantanément sur Infogreffe.fr

Quel regard portez-vous sur la structuration des Congolais de l’étranger ?

Je lis régulièrement votre quotidien : c’est ainsi que j’apprends çà et là les différentes structures regroupant les Congolais de l’étranger. Bien que de plus en plus de structures se constituent pour évoluer dans différents domaines, j’ai le sentiment que les aspects politiques polluent un peu, si vous me permettez cette expression, la visibilité et l’efficacité des actions pouvant être menées dans l’intérêt du Congo. Et c’est bien dommage ! Les Congolais de l’étranger gagneraient plus en crédibilité en apportant leur modeste contribution au développement de leur pays d’origine.
 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Agenda - événements

Bruxelles : grande rencontre d'artistes-peintres africains
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBRAZZA.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués