CINéMA & THéâTRE  |     LIVRES  |     MUSIQUE   |     ARTS  |    

Tourisme et loisirs : Arlette Soudan Nonault présente sa feuille

Par adiac-congo.com - 26/05/2016

C’était au cours d’une conférence de presse qu’elle donnait à Brazzaville le 25 mais 2016

 

La ministre du Tourisme et des loisirs, Arlette Soudan Nonault, a indiqué mercredi 25 mai à Brazzaville au cours d'une conférence de presse, que la mise en place d'un guichet unique des systèmes du tourisme, d'un mécanisme d’accompagnement technique et financier des initiatives privées de petite taille et d'un pôle communication et marketing dédié au tourisme et aux loisirs constituent les points saillants qui guideront son action à la tête du département ministériel dont elle a la charge.

Dans l’optique de l’indispensable diversification de l’économie congolaise, les industries touristiques et de loisirs de ce pays sont appelées à occuper une place non négligeable. Pour cela, le gouvernement envisage, au cours des cinq prochaines années et à travers le ministre du Tourisme et des loisirs, de mettre en place et de dérouler, de façon soutenue et durable, des politiques ambitieuses dans ces deux secteurs.

En effet, le développement des partenariats technico-financiers Etat-privés et l’implication de la coopération internationale, dans le cadre de l’approche participative, demeurent des facteurs de base à la portée du gouvernement pour, une meilleure exploitation des infrastructures touristiques et de loisirs publics par les opérateurs de tout type d’entreprises ; et pour une meilleure offre d’emplois, particulièrement jeunes, ainsi qu’une amélioration substantielle de la contribution de ces deux secteurs au renforcement du portefeuille public, avec pour objectif ambitieux d’atteindre les 10% du PIB en l’an 2021.

Par ailleurs, a poursuivi Arlette Soudan Nonault, pour poser les bases du développement du tourisme et des loisirs, le ministère entend mettre en place le plus rapidement possible : un guichet unique des systèmes du tourisme, de l’hôtellerie et des loisirs avec à la clef la création d’une direction des systèmes d’information et de communication en son sein ; un mécanisme d’accompagnement technique et financier des initiatives privées de petite taille, particulièrement, dans les domaines du tourisme et des loisirs ; un pôle communication et marketing dédié au tourisme et aux loisirs, ponctué par l’installation de vitrines dédiées et de structures d’accueil aux portes d’entrée du pays.

Le gouvernement s’emploie actuellement à codifier les promesses électorales du président de la République relatives aux mesures incitatives, notamment sur la fiscalité, le placement des jeunes en entreprise, l’opérationnalisation du Fonds d’impulsion et de garantie au profit des TPE, PME/PMI, des artisans et autres travailleurs, l’auto-emploi et la formation qualifiante.

 


© Droits réservés
La ministre du Tourisme et des loisirs du Congo, Arlette Soudan Nonault.
En ce qui concerne particulièrement le secteur du tourisme, l’action du gouvernement, a dit la ministre Soudan Nonault, va se focaliser durant le quinquennat, sur la mise en œuvre de la politique de développement durable de l’industrie touristique récemment adoptée et dont le schéma directeur est en voie d’être déroulé. Le bilan et le diagnostic du secteur touristique au Congo, présentés au terme de l’élaboration de cette politique, ont permis de mettre en évidence des améliorations observées ces dernières années et de relever également les insuffisances multiformes dont souffre ce secteur.

Trois axes stratégiques de la politique du ministère du Tourisme et des loisirs

Les choix et les orientations stratégiques de la politique du ministère du Tourisme et des loisirs s’articulent autour de trois axes qui sont :
La répartition du territoire national en trois zones de développement touristique comme premier axe. Il s’agit des zones nord, Brazzaville et ses environs, et sud ; Le développement du potentiel touristique constitué par l’ensemble des cours d’eau, comme deuxième axe ; et enfin, Le développement du potentiel touristique de l’Ile M’bamou, comme troisième axe. A propos de ce troisième axe, les conditions de mise en tourisme de cette Ile située à 30km de Brazzaville avec une superficie d’environ 185km², sont à étudier, a indiqué la ministre.

Quant au secteur des loisirs qui est jusqu’ici peu pris en charge par les pouvoirs publics congolais, il fera l'objet d’une politique nationale, à l’instar du secteur du tourisme. Cette politique sera orientée essentiellement vers : la création des industries de loisirs, pourvoyeuses d’emplois décent et durable à soutenir, l’organisation du service public de l’industrie des loisirs, la formalisation de la pratique des activités de loisirs et l’animation efficace des centres et parcs de loisirs existants ou à créer ; la généralisation de l’accès du plus grand nombre aux loisirs sains à moindre coût et sécurisés ; la création de structures de formation qualifiante dans les métiers des loisirs.

La création de parcs d’attractions, de salles de loisirs en milieu hospitalier au profit des enfants et des personnes de 3è âge et d’aires de loisirs dans les écoles maternelles ainsi que l’amélioration de l’organisation des colonies de vacances pour enfants, constituent quelques une des actions que le gouvernement se propose de réaliser à très court terme dans le domaine de la politique des loisirs.
 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Fima : la 5e édition aura lieu en mars
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBRAZZA.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués