FOOTBALL   |     AUTRES SPORTS  |     SPéCIAL CAN  |    

La Fénacoju a un nouveau comité exécutif

Par Journaldebrazza.com source adiac-congo.com - 03/03/2016

C’est Dominique Makobo Mabokoy qui a été élu président pour un mandat de quatre ans

 

Au terme des élections organisées, le 27 février 2016, à l’Hôtel Royal dans la commune de Gombe à Kinshasa, la Fédération nationale congolaise de judo (Fénacoju) a désormais un nouveau comité exécutif. C’est Dominique Makobo Mabokoy qui a été élu président pour un mandat de quatre ans.
Ces élections mettent fin à plus de trois ans de bicéphalisme au sein de de cette structure qui gère et organise en RDC la pratique de cet art martial d’origine japonaise, avec le comité de Francis Bimwala d’une part et celui d’Abibo Lomalisa d'autre part.

Afin qu’il n’y ait pas d’éventuelles contestations, on a noté la présence de Michel Huet et Dhouib, les délégués de la Fédération Internationale de Judo (FIJ) et d’André Angwey, délégué de l’Union africaine de football (UAJ), venus spécialement pour superviser le scrutin, organisé par le Comité olympique congolais (COC), en présence du secrétaire général aux Sports, Barthelemy Okito. Soixante-treize personnes sur soixante-quinze votants ont voté. Et les délégués des ligues provinciales ont pris part à cette assemblée générale extraordinaire élective.

Le président de la Ligue de judo de Kinshasa, Me Eugène Aliwu Tshiam, a donc conduit la délégation de la capitale à ces assises. Briki Rach, président de la ligue du Kongo Central, a été à la tête d’une forte délégation composée de Me Darius Tusadio de l’entente de judo de Muanda, Me Papy Bongo de l’Entente de judo de Matadi, de Me Masiala Mavinga de l’entente de Boma Me Masiala Mavinga, et de l’entraîneur provincial Me Mbiyavanga Dahouda. Il y a eu aussi des délégués de l’ex-province du Katanga, de l’ex-province de l’Équateur et de l’ex-Province Orientale.

Dominique Makobo Mabokoy a recueilli 71 voix sur 73 votants, dont une voix contre et un bulletin nul. Me Apoto Kiala a été premier vice-président, alors que Mbongo Bobo deuxième vice-président. L’ancien champion de judo Mushi Ndibu devient le troisième vice-président de la Fénacoju, alors que Mamisa est la quatrième vice-présidente. Eale Efoloko est élu cinquième vice-président. Mangili Adikwa Pierre, alias Pinto, devient le secrétaire général avec un total de 69 voix sur les 73 votants. Me Malaba Tshilongo assumera désormais le rôle de trésorier général, ayant recueilli 72 voix. Deux membres ont été élus, Ducapel Paolo et Freddy Élonga.

 


© Droits réservés
Réactions...

À la fin du scrutin, le secrétaire général du COC, Alain Badiashile s’est adressé à l’assistance en ces termes : «… Nous venons de tourner une page et ouvrons une nouvelle pour écrire l’histoire du judo congolais en lettres d’or par rapport aux potentialités et au nombre des jeunes qui s’adonnent à cette discipline. Au nouveau comité de ne pas tuer la discipline mais donner l’espoir et une perspective à cette jeunesse.

Nous, COC, allons apporter l’assistance technique afin d’assurer la promotion de votre discipline. Le judo a la particularité d’avoir un code moral qui ne doit pas se trouver dans la poche mais dans la tête. Le COC prône la promotion des valeurs positives. Il sera là à vos côtés pour vous permettre de démarrer de bon pied dans la grande famille du mouvement sportif et dans le judo mondial. Vous n’avez pas droit à l’erreur. Il faut rencontrer les attentes des judokas congolais »
.

Le secrétaire général aux Sports, Barthelémi Okito Oleka, a naturellement félicité le nouveau comité. « Les rumeurs et les distractions viennent de tomber. Il faut redorer l’image du judo congolais qui avait glané une médaille de bronze aux Jeux Africains d’Abuja, …médaille d’argent et de bronze aux jeux de la Francophonie au Liban. Oublions les Jeux Africains de Brazzaville 2015. En avril 2016, il est prévu à Tunis le championnat d’Afrique et les qualificatifs aux Jeux Olympiques. Que le comité se mette au travail. Le taekwondo aujourd’hui a qualifié Rosa Keleku aux Jeux Olympiques. Cherchez partout au monde les meilleurs judokas.

L’ambassade du Japon accepte de nous construire un dojo national, nous avons cédé l’espace ou terrain. La FIJ et l’UAJ sont prêtes à nous fournir des tatamis et des kimonos. Le président de Kodokan est prêt. Nous avons un ministre qui est proche du judo. Mettez en place un programme efficient et rationnel. Sur les 53 fédérations, l’État congolais a donné 22 délégations de pouvoir dont le judo. Je remercie le COC qui a appuyé le ministère »
, a rassuré le patron de l’administration des Sports.

Michel Huet de la Fédération international a plutôt été interpellateur : « La fédération mondiale a trop donné au judo congolais. Des surfaces de tatamis et beaucoup des kimonos. M. Vizer vous aidera si vous-mêmes vous êtes une fédération exemplaire (pas des coups bas, etc.). Mais ça ne sera pas gratuitement, mais sur la base de ce que vous allez donner au judo mondial ».
 
MOTS CLES :  Fénacoju   Dominique Makobo Mabokoy 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Fima : la 5e édition aura lieu en mars
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBRAZZA.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués