SUCCESS STORIES   |     DIASPORA   |     JEUNES TALENTS  |    

Brazzaville: l’artiste musicien Nganga Edo reçoit une voiture

Par journaldebrazza.com avec ACI - 04/11/2013

Le ministre de la culture et des arts, Jean Claude Gakosso, a remis le véhicule, le 30 octobre 2013 à Brazzaville, à ce patriarche, véritable icône de la musique congolaise

 

Le ministre de la culture et des arts, Jean Claude Gakosso, a remis le 30 octobre dernier à Brazzaville, au patriarche, icône de la musique congolaise Nganga Edo, de son vrai nom Edouard Nganga, une voiture de marque Toyota Corolla de la série «Adventis», à l’occasion de ses 60 ans de carrière musicale et ses 80 ans d’âge. Réceptionnant ce cadeau, l’artiste musicien a exprimé sa gratitude au ministre Gakosso et a affirmé que ce moyen lui faciliterait des déplacements, vu son âge et son état de santé. Il a également remercié le Tout Puissant qui a permis que ce cadeau lui soit offert lors de la célébration de son double anniversaire.

 


© Clément Ossinondé
L'artiste musicien Nganga Edo
Co-fondateur des orchestres Ok-Jazz à Kinshasa en République Démocratique du Congo (RDC) en 1954 et des Bantous de la Capitale à Brazzaville en République du Congo en 1959, Nganga Edo est un artiste de renommée internationale, il est aussi conseiller à la promotion des artistes du ministre Gakosso. Répondant aux questions de la presse sur le contenu des chansons actuelles (Coupé décalé et autres) marquées par des insanités, le conseiller du ministre a rassuré qu’il apporterait le changement dans ce domaine. Car, a-t-il dit, « A notre époque la chanson éduquait, instruisait et consolait. Je ferai tout pour (soigner) ce mal ».

Au cours de la célébration de son double anniversaire, les compagnons de lutte de Nganga Edo lui ont rendu un témoignage. L’artiste musicien Max Massengo a déclaré qu’«Edo est un talent qu’il faut reconnaitre, il est persévérant et aime le travail bien fait. On se connait depuis 1958 ».

Quant à Michel Boyimbanda, il a fait savoir qu’il a été reçu à l’orchestre Ok-Jazz grâce à Edo qui l’a présenté à Franco Luambo Makiadi. Il a émis le vœu que cette initiative de reconnaissance des talents des artistes par le ministre Gakosso soit perpétuée.

A cette occasion, les Bantous de la Capitale qui ont agrémenté cette fête, ont chanté le répertoire de leur leader. «Aimé ya bolingo», «Sacrifice ya pamba», «Miso ya nkoyi» et autres ont été interprétés à l’honneur de l’artiste musicien Nganga Edo, également homme politique, membre du Parti Congolais du Travail (PCT), né le 27 octobre 1933 à Léopoldville, actuellement Kinshasa.

 

 
MOTS CLES :  Congo   Brazzaville   Musique 

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Bonnes initiatives!!!!

Par sorokaté

08/02/2014 20:07

Je connaissais un Nganga dit Ulrich si ce dernier fait partie de la famille car lui aussi est artiste en Israël.
Merci.
Sorokaté Alias Domzan-Bene.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Festival tuSeo 10e édition
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBRAZZA.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués