SUCCESS STORIES   |     DIASPORA   |     JEUNES TALENTS  |    

Edwige-Laure Mombouli: «Il faut un lieu sélecte pour recevoir les congolais»

Par Monique-Rachel Kesseng - 20/12/2012

Entretien avec la présidence du Réseau International des Congolais de L’Extérieur. Elle revient sur la soirée de remise du prix RICE 2012

 

S’il fallait résumer les moments marquants de cette soirée du RICE 2012 vous diriez quoi?
Il y a eu la minute de silence (pour les victimes du Crash à Brazzaville Ndlr), le plateau artistique, les interventions qui étaient pertinentes, parce que concrètes et cette magnifique assemblée. Nous avons ressenti une espèce d’union et d’harmonie dans l’assistance, autour des associations, des entrepreneurs, des artistes. Je pense que tout le monde était content d’être là, ensemble et de partager ce moment dans ce lieu prestigieux.

Pourquoi cette salle de l’hôtel Georges V?
J’ai insisté pour que la soirée se fasse dans ce lieu, parce qu'il est important de montrer aux Congolais qu'ils sont aussi à leur place dans ce genre d’endroit, c’est important. Voir tous ces entrepreneurs ou présidents d’associations qui pour la plupart venaient de la grande banlieue, tout émerveillés, c’était magnifique et ils le méritaient, à travers ce réceptif, le RICE souhaite montrer le respect qu'il porte aux Congolais. D’ailleurs la soirée était prévue à 19 h 30 et déjà 30 minutes avant, il y avait une longue file d’attente à l’entrée. C’était un signe d’une vraie mobilisation, d’une foule conviviale et amicale.

 


© ELM
Edwige-Laure Mombouli, présidente du RICE
S’il y avait une chose à refaire absolument vous pencheriez pour laquelle ?
Le lieu. Il faut un endroit prestigieux et sélecte pour recevoir les congolais.

S’il y avait une chose à ne pas refaire ou disons à améliorer, ce serait quoi ?
Peut-être la taille et la chronologie du débat, qui seraient cadrés différemment, pour optimiser les échanges et aborder la partie remise de prix autrement et faire en sorte qu'elle dure plus longtemps.

On a beaucoup mentionné le bon climat des affaires au Congo durant cette soirée. En quoi la création du HEC-RICE qui a été annoncée va-t-elle y contribuer?
J’aimerais tout d’abord préciser qu'il s’agit de la création du HEC exécutive Club à Paris avec le RICE. L’idée est d’inciter absolument les congolais à entreprendre. Son rôle sera d’encadrer ou de renforcer le réseau des entrepreneurs congolais qui sont ici (En France Ndlr.), au travers de certaines conférences, les faire bénéficier du réseau HEC. L’objectif est surtout que de ce réseau que nous aurons avec les HEC - RICE de Paris, les fasse travailler avec les HEC Pointe-Noire et Brazzaville, dans le cadre d’un partage de compétences, pour une action commune au Congo.

Vous étiez présente le 11 décembre 2012 à l’ambassade du Congo à Paris, à la conférence du Fonds de dotation Sœur Marguerite sur l’école primaire au Congo. En tant que présidente du RICE quel était le sens de votre présence à cette réunion ?
J’ai été invitée à cette conférence pour mieux comprendre en quoi consistait un projet dont ils nous ont parlé peu avant le RICE. En fait vous avez constaté qu'à la soirée du RICE des échantillons de parfums ont été distribués. En effet, Ils sont venus nous voir en disant que puisse que nous allions avoir une belle audience, ils aimeraient profiter de cette tribune pour parler de cette initiative. J’ai donc proposé pour assurer une meilleure visibilité à ce projet qui est porté par une congolaise, d’organiser un évènement spécialement dédié, dont les fonds iraient entièrement à cette cause. Donc ils m’ont invité à la conférence pour mieux comprendre en quoi consistait cette initiative.

Le RICE accompagne le Fonds de Dotation Sœur Marguerite dans cette initiative?
Précisément sur cette action, qui est portée par une femme congolaise. Il y a de l’entreprenariat , du social et ça touche le Congo. On ne peut que suivre pour mettre en avant le côté entrepreneurial d’une congolaise de la diaspora.

 


© Rachel Kesseng/journaldebrazza.com
Les trois lauréats du prix RICE 2012
Maintenant que le prix a été décerné, que deviennent les lauréats? Ils retombent dans l’anonymat?
Pas du tout. Nous avons prévu de les réunir très vite parce que - comme l’année dernière - nous allons les suivre pour voir quelle est la stratégie du projet 2013 de ces lauréats, et voir comment on peut les accompagner et les mettre dans la lumière. Ils sont nos nouveaux ambassadeurs.

Quid de ceux dont les projets n’ont pas été retenus, mais qui étaient nominés?
Le jury qui n’était pas composé de membres du RICE, a eu des coups de cœur pour certains projets. Par exemple pour des associations qui ont créé des jumelages entre le Congo et des villes françaises. L’un avec la lorraine et l’autre avec Reins. Le coup de cœur est de montrer que cette initiative est très importance dans le développement et d’inciter tous les congolais des régions, à faire ce genre de choses ; jumeler les villes où ils vivent avec des villes congolaises, parce que cela peut agir pour le Co-développement. Il y aussi des jeunes filles de l’association Lumeka, qui depuis le mois de mai 2012, ont lancé une initiative pour inciter les jeunes congolais à se tourner vers l’agriculture. Donc on leur a mis un coup de cœur pour les suivre, parce qu’elles ont fait des choses concrètes au Congo.

Les anciens nominés peuvent donc se représenter?
Oui pourquoi pas s’ils ont un nouveau projet, parce l’objectif est aussi d’innover.
 
MOTS CLES :  Edwige Laure Mombouli 

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Well done

Par Alex

20/12/2012 14:39

Well done Edwige for the hard work!

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Fally Ipupa à Brazzaville pour ses 10 ans de carrière
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBRAZZA.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués