SOCIéTé  |     FAITS DIVERS  |    

Transports: Le train Gazelle «caillassé» à Brazzaville !

Par Ngouela Ngoussou - 17/09/2012

Des impacts ont été constatés sur les vitrines et les voitures à l’arrivée du train à Pointe-Noire

 

A peine mis en service, le train voyageurs «Gazelle» du Chemin de fer Congo océan (CFCO), reliant samedi dernier soir Brazzaville à Pointe-Noire, a été vandalisé par des jeunes inciviques de la capitale, notamment ceux du quartier Plateau de 15 ans. Au passage du train, en effet, des pierres ont été jetés sur le train. Des vitrines de la voiture restaurant-bar et une autre voiture de passagers ont été endommagées. Le constat a été fait par les responsables de la compagnie ferroviaire hier dimanche matin à l’arrivée du train dans la capitale économique. Selon le directeur général adjoint du CFCO, Fidèle Mambou Yengo, bien que les impacts enregistrés sur le train ne soient pas de nature à paralyser le trafic, l’émotion est grande au sein de cette entreprise. Mambou Yengo parle d’une situation «inconcevable, au moment où le CFCO se bat à trouver des solutions pour soulager les passagers». Les responsables du CFCO ont appelé à une enquête de police afin de d’identifier les auteurs de tels actes. Il y a quelques jours, le ministre de la Jeunesse et de l’Instruction civique, Anatole Collinet Mackosso avait emprunté ce train. Lors de son voyage, il avait profité d’apporter quelques notions d’instruction civique aux usagers, afin que la Gazelle soit respecté comme bien public. Mais, quelques jours seulement après, c’est plutôt une réponse barbare que les inciviques viennent de réserver à Anatole Collinet Mackosso.

 


© Arsène Severin/journaldebrazza.com
Le nouveau train de la CFCO a été vandalisé
Inauguré en août dernier par le président Denis Sassou Nguesso, le train «Gazelle» est une fabrication de la Corée du sud. Ce train a coûté dix milliards de F Cfa au Congo. Il transport près de 1300 voyageurs par jour, entre Brazzaville et Pointe-Noire. Le CFCO met en circulation un train dans l’un et l’autre sens. Victime de son succès, le train Gazelle ne soulage pas, comme l’auraient espéré les usagers, les attentes des passagers, qui sont assez souvent abandonnés sur les quais de Pointe-Noire, faute de places assises, alors que la compagnie ferroviaire leur a vendu les billets. Admiré, climatisé et moderne, ce train ne s’arrête pas à toutes les gares ferroviaires du Congo. En dehors de Pointe-Noire et Brazzaville, la «Gazelle», s’arrête aussi à Dolisie, à Nkayi, à Loutete puis à Mindouli. Les passagers n’y voyagent qu’assis.

Depuis la fin de la fin de la guerre civile de 1997, les trains voyageurs du Congo (train Bleu, train Express et train Air Pool) ressemblent plus à de porcheries qu’à de moyens de transport. Copieusement pillés par des inciviques le long des gares, ces trains défigurés n’offrent aucun service durant le voyage. L’achat du billet, les méthodes d’embarquement et les conditions de voyage révèlent un autre siècle très loin du modernisme.

 

 
MOTS CLES :  Train   Gazellz   Vandalise 

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Triste nouvelle pour le train gazelle

Par Pave - love

09/10/2012 16:58

je suis beaucoup touché pour l'incident arriver sur le train gazelle, il est bien évident que ce n'est pas de tel nouvelle que nous attendons de notre cher gazelle, ainsi peuple congolais prière de respecter et de soigner notre cher gazelle. En effet je dédis ceci au président de la république du Congo et aux particuliers du CFCO: il est bien vrai que le train a couté 10 milliards.ah, chose étonnante,est que pourquoi avons ton décidé de dépenser une telle somme d'argent en se procurons d'un train sans locomotive?
Avec tout le respect que je dois à mon cher président et aux particuliers du CFCO, je vous pris de penser a cela. je regrette en connaissance de cause; si seulement en avait des locomotives parfait sa ne serait un problème? A 18h00 j'avais pris le train gazelle, vendredi 05 octobre 2012 a pointe noire, une triste nouvelle nous était parvenu dans le train à 5h, à six(6) Kilométré de LOUOMO en allant bien sur à Brazzaville, disant que la locomotive était tombé en panne. Et finalement vu les réparations nous sommes rentré à 18h à Brazzaville c'est à dire samedi à 18h, donc 24h dans le train; alors qu'il sa-vers que le CFCO avait fait des interdictions de ne pas apporter le repas dans le train, de quelque manière que ce soit. Pensez y cher président 24h sans manger sans boire, parce que le CFCO avait pris de tel décision au profit de leur resto, qui n'est pas au profit de tous les voyageurs; puis-qu' il n'est pas possible que chaque voyageur dispose 1000FCFA, pour se procurer une bouteille d'eau à cristal, et un repas à 3000FCFA. Et pour nous les pauvres le CFCO nous avait fait souffrir sans nous partager un morceau de pain, ni un verre d'eau, c'est vraiment triste cher président de voir de tel chose se passer dans un pays si riche comme le notre; même l’océan du nord, lors du voyage vous avez droit a un sandwiche plus un peau de jus, une compagnie privée; a combien plus forte raison un truque comme le train gazelle appartenant a l'état congolais? je veux seulement que chaque voyageur trouve de quoi mouiller ces lèvres lors du voyage, et encore que des locomotives appropriés a gazelle soit à la porter de ces voitures. merci de m'avoir lu et compris; puisse le seigneur vous bénir en exauçant a mon veut.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Les rythmes bantou en spectacle
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBRAZZA.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués