SOCIéTé  |     FAITS DIVERS  |    

Le « Mboté » des brazzavillois

Par Jeanne Florine Mouano, envoyée spéciale au Congo-Brazzaville - 28/11/2017

Entre chaleur, sympathie, hospitalité et propreté, la capitale congolaise ouvre ses portes aux étrangers

 

Il est 17h10 ce lundi 27 novembre 2017 à Brazzaville. A à l’aéroport international de Maya-Maya, on est accueilli par des sourires des personnes prêtes à renseigner ou à jouer le rôle de guide touristique. On peut les entendre dire « Bonjour » ou encore « Mboté ».

Dans la ville, un vent chaud souffle à l’horizon. Le soleil regagne progressivement son chevet. Les élèves rentrent de l’école, ils marchent par petits groupes, discutent de leur journée de classe. Les gens montent et descendent. La circulation est fluide alors que c’est une heure de pointe.

Monsieur Crépin, un congolais d’une quarantaine d’années, passe ces journées à l’aéroport. Il propose ces services à tous ceux qui arrivent à Brazzaville pour la première fois. Rassurez-vous, il ne vous harcèle pas, cet homme profite du fait que vous vous renseigniez auprès de lui pour vous offrir ses faveurs « gratuitement ». [Tout souriant Ndr] « Bonsoir madame, vous avez besoin de quoi ? Je peux vous accompagner visiter les hôtels ! », propose Crépin, qui vous cherche un véhicule et tient tout de même à vous accompagner. Pas besoin de faire des kilomètres pour trouver un véhicule. Ils sont là, à l’aéroport, en file indienne, tous peints en vert avec une petite touche de blanc. Ils attendent de potentiels clients.

 


© Droits reservés
La propreté est au rendez-vous dans le ville de Brazzaville.
En sillonnant les rues du quartier administratif, on est tout de suite frappé par sa propreté. Des bacs à ordures de couleur bleu sont déposés à chaque 100 mètres du centre-ville. On peut lire sur ces poubelles Averda. C’est une société marocaine fournisseur de services de gestion intégrée des déchets. Elle a déposé ses valises à Brazzaville depuis 2015, au moment où la capitale congolaise accueillait les Jeux Africains de Brazzaville. La société est active dans le curage des caniveaux, l’assainissement des chaussées, le nettoyage des voies et des poubelles publiques.

Ce lundi, la ville s’est revêtue de ses plus beaux vêtements et affiche fière allure. C’est la veille d’une fête, la commémoration de la proclamation de la République du Congo qui a eu lieu le 28 novembre 1958 à Pointe-Noire. On peut déjà entendre les brazzavillois dirent « Bonne fête !».
A la place du défilé, les drapeaux aux couleurs du pays flottent au rythme du vent, la fête s’annonce belle.
 
MOTS CLES :  Brazzaville   Bacs à Ordure   Mboté   Averda 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Festival tuSeo 10e édition
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBRAZZA.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués