ECONOMIE  |     BUSINESS  |    

La Turquie s'intéresse à Pointe-Noire

Par ADIAC - 17/11/2017

L'annonce a été faite, le 15 novembre à Brazzaville, par l’ambassadeur de Turquie au Congo, Can Incesu, à l’issue d’un entretien avec le ministre en charge du département, Gilbert Mokoki.

 

L’industrie textile et agroalimentaire font partie des secteurs susceptibles d'intéresser les hommes d’affaires turcs, dans le cadre du projet qui se développe dans la ville océane.

L'annonce a été faite, le 15 novembre à Brazzaville, par l’ambassadeur de Turquie au Congo, Can Incesu, à l’issue d’un entretien avec le ministre en charge du département, Gilbert Mokoki. « Je suis venu m’informer de l’évolution du projet des ZES, notamment celle de Pointe-Noire, afin de faire un rapport à ma hiérarchie et par là aussi atteindre les hommes d’affaires turcs », a-t-il déclaré.

Pour lui, « c’est un devoir de nous intéresser à un grand projet du Congo. Nous allons voir dans quelle mesure nous allons coopérer, tirer profit de ce projet dans l’intérêt des deux pays et de la région ».

Le gouvernement a prévu d’implanter quatre Zones économiques spéciales (ZES) sur le territoire national, notamment à Pointe-Noire, Brazzaville, Oyo-Ollombo et Ouesso. La ZES de Pointe-Noire sera la première à voir le jour. Le projet de loi portant création de ladite zone se trouve déjà au niveau des deux chambres du Parlement, en vue de son adoption.

 


© Droits reservés
L’ambassadeur de Turquie au Congo, Can Incesu, à l’issue d’un entretien avec le ministre Gilbert Mokoki
A en croire l’exécutif, il est attendu de la ZES de Pointe-Noire, au-delà des activités industrielles, commerciales et logistiques, la création de 100 000 emplois directs et indirects. Ce projet est assorti de la construction d’un port minéralier, qui sera la seconde plateforme portuaire maritime de la capitale économique congolaise.

« Nous avons évoqué certains secteurs dans lesquels évoluent les hommes d’affaires turcs, en particulier l’industrie agroalimentaire et le textile. Je me suis renseigné sur le dossier, qui a d’ailleurs beaucoup évolué. Je vais informer notre gouvernement, qui va intéresser les hommes d’affaires », a fait savoir le diplomate turc.

Le ministre Mokoki a saisi cette occasion pour informer son hôte de la promulgation des textes régissant les ZES, des activités à développer, des avantages du régime fiscal applicable dans le cadre de ce projet.

Le Congo et la Turquie sont liés par la coopération bilatérale. Ces dernières années, les deux pays ont renforcé leurs relations. Comme en témoignent quelques réalisations du côté congolais, dont la construction du Centre international des conférences de Kintélé et le projet de réalisation de la cité gouvernementale en plein cœur de Brazzaville.
 
MOTS CLES :  Congo   Turquie   Pointe-noire   Coopération économique   Zes 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Festival tuSeo 10e édition
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBRAZZA.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués