ECONOMIE  |     BUSINESS  |    

Congo/RDC : un projet à l'étude sur la conservation de la zone hydroforestière

Par JDB source adiac-congo.com - 10/11/2017

Démarré en 2016, ce projet entend assurer la conservation de la zone hydroforestière transfrontalière du lac Télé et du lac Tumba

 

Le ministère de l’Economie forestière a organisé, le 9 novembre à Brazzaville, en partenariat avec le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), un atelier sur l’étude de faisabilité du projet de compensation du carbone pour le paysage des lacs Télé au Congo et Tumba en RDC.

Le projet régional concerne un paysage de 130 000 km2. Il s’agit pour les experts d'examiner la possibilité de le réaliser au niveau des deux lacs afin que les deux pays profitent, à terme, de la tourbière tropicale, la plus grande au monde découverte dans cette zone.

Démarré en 2016, ce projet entend assurer la conservation de la zone hydroforestière transfrontalière du lac Télé et du lac Tumba. Il vise aussi à protéger la biodiversité, à assurer une utilisation durable des ressources et préserver le fonctionnement des puits de carbone de la forêt humide du Bassin du Congo ainsi que du site des zones humides autour de ces deux lacs.

En effet, des scientifiques ont récemment découvert que le paysage du lac Télé au Congo et le lac Tumba en RDC renferme une grande richesse de fossiles, de la matière organique enfouie sous terre. Cet immense réservoir pose une question centrale pour les écologistes et pour les projections climatiques de la planète.

 


© Droits reservés
« À l’heure de la lutte contre le réchauffement climatique, il faut prendre des mesures pour éviter que ce réservoir de carbone ne soit libéré dans l’atmosphère. La sauvegarde de la tourbière dans le paysage de ces deux lacs est un enjeu majeur à l’échelle mondiale dans la lutte contre les changements climatiques », a laissé entendre le conseiller technique principal du projet, Oumarou Daouda, dans ses explications.

Une des approches envisagées pour la protection de cette tourbière essentielle est la compensation carbone volontaire qui consiste en une certification de réduction d’émissions.

Il faut souligner que la découverte des tourbières pourra être mise à profit par le Congo et la RDC en vue de contribuer au développement socio-économique des communautés locales et à la lutte contre les changements climatiques à l’échelle mondiale pour les générations futures.
 
MOTS CLES :  Zone Hydroforestière   Congo 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Agenda - événements

Festival tuSeo 10e édition
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBRAZZA.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués