SANTé  |     CONSEILS PRATIQUES  |    

Brazzaville: la fermeture du seul hôpital public

Par mondafrique.com - 02/11/2017

Privé totalement de moyens, le seul hôpital public de Brazzaville, capitale du Congo, vient d’être contraint de fermer ses portes

 

A l’image d’un pays dont la dette, d’après le FMI, représente 117% du PIB, la situation sanitaire au Congo s’est totalement détériorée. Cette semaine, le seul hôpital public de lBrazzaville a dû fermer. Le personnel médical du CHU de Brazzaville n’y était plus rémunéré depuis plusieurs semaines et les malades avaient dû quitter progressivement l’établissement à partir du 15 septembre.

 


© Droits reservés
Un secteur privé à la dérive

Désormais, l’unique clinique privée de la capitale congolaise en mesure de dispenser des soins propose des lits dont le coût peut grimper jusqu’à 270 euros la nuit. Dans ce pays pétrolier où 54% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté et où le salaire moyen d’un cadre est de 200 euros par mois, seuls quelques privilégiés, notamment au sein des personnels diplomatiques, peuvent se faire soigner dans cet établissement privé. Et encore, selon des sources locales, le matériel y est souvent déficient et l’approvisionnement en médicaments irrégulier.
 
MOTS CLES :  Chu   Congo 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Agenda - événements

Festival tuSeo 10e édition
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBRAZZA.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués