POLITIQUE  |     INTERNATIONAL  |     AFRIQUE  |    

2 journaux congolais suspendus pour incitation à la haine tribale

Par Parfait Mambou - 14/12/2011

 

Le Conseil supérieur de la liberté de communication (CSLC) vient de suspendre la parution du journal ‘’La voix du Peuple’’ pour incitation à la haine tribale, a-t-on a appris de source proche de cette instance, mercredi à Brazzaville.

La mesure a été prononcée au cours d'une session extraordinaire du CSLC tenue mardi à Brazzaville. Lors de la même réunion, le CSLC a également infligé un avertissement au quotidien ''Les Dépêches de Brazzaville'' et rappelé à l'ordre ''Radio Congo'', la chaîne nationale.

Le journal ''Amical'' qui paraît à Brazzaville a été sanctionné, suite à un article publié le 16 août 2011 sous le titre ‘’L'unité du Sud’’ et qui inviterait les cadres ressortissants des zones sud du Congo à la partition du pays, à la division et à la haine tribale.

Selon le CSLC, ''les appels à la haine tribale, à l'incitation à la violence, à la manipulation de l'opinion, à la calomnie et à l'injure à travers la presse, sont incompatibles avec la dignité professionnelle, et sont condamnés par la loi''.

 


A ''La Voix du Peuple'', suspendu, il lui est reproché l'appel à la révolte, à l'incitation à la division, à la haine tribale et ethnique, à la diffamation et à l'atteinte à la vie privée dans les articles intitulés ‘’Les mbochis au Congo, le tribalisme et la République’’ et ‘’Un portrait craché, dissimulé et rejeté : Jean Dominique Okemba tarde à reconnaître son premier fils Marcellin Kondé Okemba’’.

Le CSLC estime que, conformément à la loi, cet article constitue une atteinte à la vie privée du citoyen et à sa diffamation.

Pour ''Les Dépêches de Brazzaville'', il leur est reproché la publication d'un droit de réponse de Jean Dominique Okemba au journal La voix du Peuple pour un article intitulé ''Un homme de Dieu écroué à Ouenzé pour violences sexuelles sur une mineure''. La loi n'autorise pas un droit de réponse dans un journal autre que celui qui a publié l'article incriminé.

Le CSLC a fait obligation à la direction générale de Radio Congo de s'abstenir dorénavant de toute directive de nature à ne pas garantir le traitement d'une information pluraliste, objective, responsable et républicaine.

Ce rappel est relatif à un article publié par la ‘’Semaine Africaine’’, révélant que le directeur général de Radio Congo avait réuni ses collaborateurs de la direction de l'information pour leur dire que ‘’désormais, à Radio Congo, l'information politique était placée sous contrôle du directeur général et du ministère de la Communication’’.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

La Librairie-Galerie Congo fête Noël avec Palabres autour des arts
Tous les événements
    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/jdbrazza/www/article.php on line 367

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBRAZZA.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués