POLITIQUE  |     INTERNATIONAL  |     AFRIQUE  |    

Le maire de Brazzaville échange avec un responsable de Bolloré

Par adiac-congo.com - 06/10/2017

La société Bolloré compte investir dans les transports : maritime, fluvial et urbain en République du Congo

 

Le maire de la capitale, Christian Roger Okemba, a reçu en audience le 5 octobre le directeur régional de Bolloré transport logistique Congo, Pierre Bellerose. Ils ont échangé sur les projets liés au secteur du transport, de la cinématographie et de la logistique.
En terre congolaise, la société Bolloré compte investir dans les transports : maritime, fluvial et urbain.

« Nous allons faire en sorte que nos marchandises viennent directement au port de Brazzaville pour être dédouanées sur place et cela va donner plus d’emplois. Nous voulons faire aussi de ce port une porte d’entrée sur le corridor vers Bangui. Aujourd’hui nous envoyons nos marchandises à Kinshasa grâce à l’amélioration des procédures douanières pour arriver à optimiser les transferts avec les déclarations simplifiées qui rendent le trafic plus souple et rapide », a indiqué Pierre Bellerose.

Le port fluvial d'Oyo est aussi une infrastructure stratégique pour la société Bolloré. Selon les autorités congolaises, ce port a pour vocation de fluidifier le transfert des productions en provenance du nord du pays vers Brazzaville et l’océan atlantique.
« Nous sommes en discussion pour travailler au port d’Oyo. Là, nous allons charger du bois sur des barges et l’acheminer au port de Brazzaville afin de permettre à celui-ci de se redynamiser. Nous travaillons avec le maire pour qu’il nous aide dans les démarches administratives auprès des autres autorités », a ajouté Pierre Bellerose.

 


© Droits reservés
En discussion avec le maire, le représentant de la société Bolloré s’est aussi intéressé au secteur du transport urbain à Brazzaville.
« Le projet de continuer à faire circuler nos bus électriques au centre-ville de Brazzaville a été approuvé par le maire au terme de nos explications », a-t-il ajouté.

Pour les villes de Brazzaville et Pointe-Noire, les deux personnalités ont aussi évoqué le cinéma, art du spectacle qui en français est désigné couramment comme le « septième art », d'après le critique Ricciotto Canudo dans les années 1920.

« Nous allons construire deux salles de cinéma à Brazzaville et Pointe-Noire. Aujourd’hui, dans la ville océane les travaux ont commencé alors qu’à Brazzaville, nous venons de recevoir un avis favorable du maire », a conclu Pierre Bellerose.
 
MOTS CLES :  Bolloré   Brazzaville   Investir   Transports 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Festival tuSeo 10e édition
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBRAZZA.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués