SANTé  |     CONSEILS PRATIQUES  |    

L’ADRBE s’engage à soulager les enfants souffrant de pieds bots

Par adiac-congo.com - 06/09/2017

Le président de l’ADRBE Alphonse Nganga a lancé le 5 septembre à Brazzaville, un programme de traitement des enfants ayant des pieds bots

 

L’Association pour le développement de la réadaptation et le bien-être (ADRBE) entend aider les familles congolaises qui disposent des enfants présentant des malformations congénitales des pieds à travers la méthode américaine « Ponseti ».

Le président de l’ADRBE Alphonse Nganga a lancé le 5 septembre à Brazzaville, un programme de traitement des enfants ayant des pieds bots, une pathologie qui entraine la perte des capacités motrices.
« Le programme pour pieds bots que nous voulons appliquer dans le territoire national s’étendra non seulement à Brazzaville, mais aussi à Pointe-Noire, Dolisie et ailleurs », a-t-déclaré.

La méthode américaine qui porte le nom de son créateur le Dr Ponseti, permet de traiter les pieds bots en un temps réduit et à moindre coût par rapport aux autres méthodes traditionnelles. Elle se fait en deux grandes étapes.

La première consiste en la correction des pieds par le port des plâtres chaque semaine suivi d’une opération chirurgicale du tondant d’Achille appelée « ténotomie » ; la seconde concerne la rééducation par le port des attelles pédieuses en abductions pendant 23 heures chaque jour durant les trois premiers mois. Après ces trois mois, le port de ces attelles continuera exclusivement les nuits jusqu’aux 5 ans de l’enfant malade.

 


© Droits reservés
Selon les statistiques de l’OMS, « pour 1000 naissances, il y a un cas d’enfant né avec les pieds bots ». Cela prouve l’ampleur de cette maladie dans le monde. Ainsi, au Congo l’ADRBE a conçu un programme de formation des agents de santé dont les infirmières, les sages-femmes et autres sur la méthode « Ponseti » pour prévenir contre cette maladie et éviter que les enfants congolais grandissent avec la pathologie.

Le coordonnateur technique du programme « pour un Congo sans handicap dû aux pieds bots » de l’ADRBE, Mbemba Robert a signifié qu’à ce jour cette association a déjà soigné sept enfants malades grâce à la méthode «Ponseti».

« C’est un bon centre qui utilise une méthode efficace. J’ai commencé le traitement de mon fils le 15 mars 2017 et aujourd’hui à première vue ses pieds sont redevenus normaux mais je vais persévérer dans le port des attelles et le suivi médical au centre », a dit Mme Mokombi, mère d’un enfant malade.

L’ADRBE prévoit de descendre dans les départements pour soigner les enfants souffrant de pieds bots. Dans un premier temps, elle se déploiera à Brazzaville, Pointe-Noire, Niari, Cuvette, Bouenza et Sangha. Cette association entend traiter plus de 600 enfants dans une période de trois ans.
 
MOTS CLES :  Adrbe   Pieds Bots   Alphonse Nganga 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Agenda - événements

Festival tuSeo 10e édition
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBRAZZA.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués