Les rythmes bantou en spectacle

Le 27/08/2017

La toute première édition de ce festival international se tiendra du 24 au 27 août prochain à Yaoundé. Retourner dans la forêt vierge tout en savourant une balade rythmée par les chants des coqs et les sons des tam-tams, c’est l’offre du festival international des cultures d’ici et d’ailleurs. La conférence de presse précédant sa toute première édition s’est tenue le 17 août dernier à Yaoundé. Encore appelé « Cacao bantou », ledit festival réunira sur scène les artistes et groupes de renom tels que Macase, Cécile Eke, Patrick Youmba, Taty Eyong et bien d’autres. Initié par l’association « Nomades bantu », le festival, prévu du 24 au 27 août prochain au cabaret Yao-ba à Yaoundé, est un projet conjoint réunissant le Cameroun et le Congo-Brazzaville. Deux pays, mais aussi deux entités africaines de la musique qui représentent sensiblement 350 sonorités, danses et valeurs communes, comme l’ont souligné les organisateurs. « L’art est très difficile et la réussite d’un projet comme celui-ci encore plus. Mais, on va y arriver », a déclaré Ludovic parfait Goma, auteur compositeur et metteur en scène congolais, directeur artistique du festival. Composé d’Amedet Banzouzi, Gilbert Moudio, Ludovic parfait Goma, Ekeu Nguéma, Simon Ati dit Magnans, Philippe Lebel Wandji et Etienne Nguimfack, les « Nomades bantu » entendent mettre en scène, le fruit d’un travail passionnant autour d’environ 400 rythmes thérapeutiques et futuristes bantu. Le programme du festival prévoit un hommage à Merveille Tsang’Mbe, la chanteuse du groupe Macase décédée le 2 juin dernier. De même que la projection de 25 clips à la case des arts et des prestations musicales au quartier Nkomkana à Yaoundé.

Autres événements à venir

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBRAZZA.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués